L’aventure Méditerranées

Girelles paons et Astroides calycularis à Tabarka

Plein soleil, pleine lumière, il est midi et nous sortons juste en bateau de la lagune de Aïn Ghazala, aux confins orientaux du littoral libyen, non loin de Tobrouk, que s’offrent à nous les turquoises et verts foncés de magnifiques auréoles sous-marines.

De vrais petits atolls… de posidonies. Cette plante marine symbole de Méditerranée que nous aurons l’occasion de croiser presqu’à chaque étape de notre périple autour de Mare Nostrum (ou Mare Medi Terra) démarré il y a une quinzaine d’années.

Un parcours qui nous mènera vers les Aires Marines Protégées méditerranéennes et les sites en voie de le devenir ou ceux qui le mériteraient. Une aventure vers la mer Méditerranée, toute la Méditerranée, du nord au sud, de l’est à l’ouest. Des milliers de km par tous les moyens de transport, des centaines d’heures de plongée par toutes les conditions, parfois dans des lieux aussi insolites que sauvages, où, pour certains, le pied de l’homme n’avait jamais posé la palme.

Des escales partagées avec méditerranéennes et méditerranéens, de toutes origines et cultures, avec ceux des aires marines protégées, toujours motivés pour leurs belles missions, qu’ils soient de terrain ou administratifs. Avec ceux qui vivent de la Méditerranée, qui l’étudient, ou qui la considèrent simplement comme source de plaisir. Des rencontres avec un accueil toujours chaleureux et hospitalier, même pendant les temps difficiles dans certains pays.

Des découvertes sous-marines et littorales singulières et contrastées, entre ambiances urbaines et mondes perdus. Une Méditerranée, des Méditerranées où tout se mélange ou se différencie, et dont nous avons pu explorer les rivages lors de missions scientifiques et naturalistes, et voulu en laisser trace, humblement, par l’image.

Des images de beautés naturelles, parfois insoupçonnées, qui ne doivent pas cacher leur fragilité…

Un voyage dans le temps et l’espace méditerranéen au gré de nos pérégrinations très personnelles ou de notre collaboration avec nombre de partenaires, surtout le CAR-ASP sans qui ces escapades n’auraient pas été tout à fait les mêmes, voire tout simplement possibles.